Interlocuteurs

Présentation des interlocuteurs

Pour s’inscrire comme interlocuteur dans ces dialogues, il suffit de faire parvenir aux éditeurs une contribution qui sera mis en ligne, accompagnée d'un paragraphe de présentation personnelle après avoir cliqué sur sur l’onglet « Contact » :

Jacques Dufresne. De Marc-Aurèle, l’idée de me présenter par mes maîtres et le respect de la religion de mes pères; de ma mère, la résignation au possible et à l’impossible et la découverte de saint François; de mon second professeur de philosophie, Yvon Desrosiers, le doute et la preuve ontologique; de Simone Weil, la possibilité d’une expérience de Dieu, la preuve par la beautédu monde, la réconciliation de la science et de la religion, le Dieu pur; de Gustave Thibon, l’ignorance étoilée, l’incarnation, la réconciliation de la vie et de l’esprit, la poésie, le Dieu pauvre; de Nietzsche, « que votre amour soit de la pitié pour des dieux souffrants et voilés! »; de Ivan Illich, le culte de l’amitié; de René Dubos, la nature a besoin des hommes, le génie écologique des moines; de Ludwig Klages, le recul du vivant devant le mécanique, la méfiance à l’endroit de l’ascétisme; de Jean-Paul Desbiens, la liberté, l’esprit buissonnant aussi appelé pensée complexe. Contribution : Réplique aux auteurs de L’hypothèse Dieu.

Je suis, Jean Robert Marcoux, retraité de la fonction publique fédérale. J'ai été ordonné prêtre en 1964 et j'ai quitté le clergé en 1968. Par mon travail, j'ai été en contact avec plusieurs communautés culturelles et j'ai fait l'apprentissage des diversités. Je crois que la Nature a beaucoup à nous révéler. Je suis agnostique et je crois au dialogue et à l'Humanité. Je m'intéresse aux philosophes et à la Philosophie. Contribution : Une particularité du débat.

Patrick Royannais. Prêtre du diocèse de Lyon depuis 1991. Après des études de philo et de théo à l'Institut Catholique de Lyon, est docteur en théologie avec un travail sur l'acte de croire, le fait de croire, soutenu en Sorbonne et à l'Institut Catholique de Paris. A exercé différents ministères, souvent en ville, mais aussi dans le rural et en banlieue. Prêtre en paroisse, aumônier de l'enseignement public ou catholique, aumônier Scouts de France, formateur et professeur de philo au Gd séminaire de Lyon, au séminaire GFU, intervenant en théologie au séminaire de Fianarantsoa (Madagascar) et en philo à l'Institut Catholique de Lyon. A été pendant 9 ans au service des paroisses françaises en Espagne. À cette occasion, s'est engagé dans la visite du centre de rétention administratif des étrangers de Madrid. A publié plusieurs articles, notamment dans la revue Recherches de Science Religieuse. Contribution :  Réplique en marge de Q6.

Présentation des auteurs cités dans les pages Q1 à Q10 

Simon-Pierre Arnold, moine bénédictin d’origine belge, est théologien et docteur en sciences de la communication, il a été responsable de l’équipe de théologiens de la Confédération latino-américaine des religieux et religieuses (CLAR). Il a fondé le Centre des spiritualités Emmaüs, l’Institut d’études des cultures andines, les revues Inculturación et Diálogos A. (Dieu derrière la porte, Éd. Paulines, 2016, quatrième de couverture). Cité sur les pages Q2 et Q8.

Martin Blais (né le 25 août 1924 à Saint-Michel-de-Bellechasse) est un professeur, écrivain et conférencier québécois. Détenteur d’un doctorat en philosophie de l’Université Laval et d’un doctorat en sciences médiévales de l’Université de Montréal, il a fait carrière dans l’enseignement. Entré en religion chez les Frères maristes, il prit le nom de frère Louis-Grégoire […] En 1965, après dix-huit années d’enseignement dans le secteur public, dont cinq comme directeur d’école, et une aux États-Unis, Martin Blais est embauché comme professeur à la Faculté de philosophie de l’Université Laval. Il y enseignera jusqu’à sa retraite en 1989, y occupera le poste de secrétaire de la faculté et de vice-doyen, puis rejoindra la cohorte des professeurs émérites en 1991 (Wikipédia). Cité sur la page Q3.

Henri Blocher est un théologien évangélique français. Diplômé de la Gordon Divinity School, de la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine  et du Gordon-Conwell Seminary, il plaide pour une dogmatique chrétienne évangélique fondée sur l’héritage calviniste. Il est l’auteur de très nombreux articles et de plusieurs ouvrages. Il est dogmaticien et professeur de théologie systématique au Wheaton College, aux États-Unis, de 2003 à 2008, et à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine, en France. Il enseigne depuis 1965 dans ce dernier établissement, dont il est le doyen honoraire, ainsi qu’à l’institut biblique de Nogent (Wikipédia). Cité sur la page Q4.

Philippe Capelle est un philosophe français spécialiste de phénoménologie, de métaphysique et de théologie. Prêtre de l’Église catholique, il est professeur et doyen honoraire de la faculté de philosophie de l’Institut catholique de Paris, dont il fut doyen pendant 10 années, et président de l’Académie catholique de France. Il est spécialiste des relations entre la foi et la raison, mais aussi de la pensée de Martin Heidegger (Wikipédia). Cité sur la page Q10.

Deepak Chopra, né le 22 octobre 1946 à New Delhi, d’origine indienne et de nationalité américaine, est un penseur, conférencier et écrivain à succès sur les thèmes de la spiritualité et de la médecine alternative. Il est d’abord influencé par l’hindouisme et s’inspire notamment, dans certains de ses premiers ouvrages, de la Bhagavad Gïta, du Vedanta ainsi que du Soufisme. Il a publié de nombreux livres sur le développement personnel, la spiritualité New Age et la médecine alternative, en y mêlant hors du cadre scientifique, des interprétations de concepts issus de la physique quantique (mysticisme quantique) (Wikipédia). Cité sur la page Q2.

Yves Georges Congar à l’état civil et Marie-Joseph Congar en religion, né à Sedan, le 13 avril 1904 et mort à Paris le 22 juin 1995, est un religieux dominicain considéré comme l’un des plus influents théologiens catholiques du xxe siècle. Il est connu en particulier pour ses travaux en ecclésiologie et en œcuménisme. Tout d’abord exposé aux soupçons puis aux sanctions de l’autorité ecclésiale, il est ensuite réhabilité, nommé expert au concile Vatican II (1962-1965) et élevé au cardinalat par le pape Jean-Paul II en 1944 (Wikipédia). Cité sur la page Q4.

André Comte-Sponville, né le 12 mars 1952 à Paris, est un philosophe français. Il fut membre du Comité consultatif national d’éthique de 2008 à 2016. Il [a été] pendant quatorze ans assistant puis maître de conférence  à l’Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne. Il y enseigne jusqu’en 1998, date à partir de laquelle il se consacre exclusivement à l’écriture et aux conférences qu’il donne en dehors de l’université. En 1996, il est lauréat du Prix La Bruyère de l’Académie française pour son livre Petit traité des grandes vertus, vendu en France à 300 000 exemplaires et traduit en 24 langues (Wikipédia). Cité sur la page Q10.

Élian Cuvillier (né à Nîmes le 22 mars 1960) est un exégète et théologien français, professeur à la faculté de théologie protestante de Montpellier. Après l’obtention de la maîtrise en théologie, Élian Cuvillier […] soutient sa thèse de doctorat en Nouveau Testament à la faculté de théologie protestante de Montpellier où il est ensuite nommé maître de conférence. En 1999, il obtient son Habilitation universitaire  (HDR) à la faculté de théologie protestante de Stgrasbourg […] Depuis le 1er juillet 2017, il est directeur du Master Professionnel sur les deux facultés de Paris et Montpellier. Formé à l'exégèse historico-critique, il est influencé par les travaux de Rudolf Bultmann et la théologie dialectique (Wikipédia). Cité sur la page Q1.

Hubert de Wouters (1940-2012) a été vicaire à Notre-Dame-de-l’Assomption puis à Saint-Jacque-du-Haut-Pas pendant plus de trente ans. Il était docteur en théologie et a enseigné à l’Institut catholique de Paris de 1969 à 2005 (Le mystère chrétien, 2014, Cerf, quatrième de couverture). Cité sur les pages Q1Q2Q3Q5Q6Q7Q8 et Q9.

Joseph Doréné en 1936 est un prêtre sulpicien catholique et théologien français, archevêque de Strassbourd de 1997 à 2006. Pendant six ans, de 1965 à 1971, il est directeur et professeur au Grand Séminaire de Nantes où il enseigne la théologie fondamentale. En 1971, il est nommé directeur au Séminaire des Carmes, séminaire de l’Institut catholique de Paris et devient professeur à la faculté de théologie du même institut dont il sera le doyen de 1988 à 1994. Il y enseigne la christologie mais aussi la théologie des religions et favorise, durant son rectorat, la création de l’Institut des Arts sacrés devenu, depuis, Institut Supérieur de théologie des arts. Il est ensuite directeur du Département de la Recherche de l’Institut catholique de Paris de 1994 à 1997. Depuis 1991, Joseph Doré est membre de l’Académie internationale des sciences religieuses qu’il préside de 1993 à 1999 (Wikipédia). Cité sur les pages : Amorce de dialogue,  Q1Q5Q6Q9 et Q10.

Réginald Garrigou-Lagrange (né le 21 février 1877 à Auch [Gers] et mort le 15 février 1964 à Rome) est un théologien dominicain français. Penseur du néothomisme, il est connu pour avoir combattu philosophiquement et théologiquement le modernisme. Il est l’auteur de plus de 500 livres et articles. Au plus fort de la crise moderniste, il fut l’un des adversaires les plus déterminés de la Nouvelle Théologie (Wikipédia). Cité sur la page Q4.

Lloyd Geering est professeur émérite d’Études Religieuses à l’Université Victoria de Wellington en Nouvelle-Zélande. Figure publique de grande renommée en Nouvelle-Zélande, il est en constante demande pour des conférences et comme commentateur sur la religion et questions connexes à la radio et à la télévision. Il est l’auteur de plusieurs livres incluant Reimagining God (2015) et From de Big Bang to God (2013). En 2001, il fut nommé Compagnon Principal de l’Ordre du Mérite de la Nouvelle-Zélande. En 2007, il reçut l’honneur le plus élevé de Nouvelle-Zélande, l’Ordre de la Nouvelle-Zélande (Christianity without God, 2002, Polebridge Press, quatrième de couverture.) Cité sur la page Q10.

Claude Geffré, né le 23 janvier 1926 à Niort et mort le 9 février 2017 à Paris, est un théologien dominicain français. Il a été, tour à tour, professeur de théologie dogmatique et recteur des Facultés dominicaines du Saultchoir, professeur de théologie fondamentale à l’UER (Unité d’Enseignement et de Recherche) de théologie et de sciences religieuses de l’Institut catholique de Paris, directeur du Cycle des Études de Doctorat en théologie, professeur d’herméneutique et de théologie des religions à l’institut catholique de Paris (Wikipédia). Cité sur la page Q9.

Klaas Hendrikse. Après des études d’économie et de gestion, dans son pays et aux USA […], il suit les cours de théologie à l’université d’Utrecht. K. Hendrikse […] est consacré pasteur dans l’église protestante néerlandaise en 1984 ; il se rattache à l’aile libérale du protestantisme http://librepenseechretienne.over-blog.com/2012/01/croire-en-un-dieu-qui-n-existe-pas-de-klaas-hendrikse-marie-jeanne-de-pauw-16-2011.html. Cité sur la page Q10.  

Robert A. Krieg enseigne à la Faculté de théologie de l’Université de Notre Dame aux États-Unis depuis 24 ans. Il fait partie du Comité de rédaction de la revue Theological Studies. Il est spécialisé dans la théologie historique-systématique, en particulier en christologie et en théologie catholique allemande. Il a récemment terminé le Trésor sur le terrain : le salut dans la Bible et dans nos vies (Presse liturgique, 2013) (https://www3.nd.edu/~rkrieg/). Cité sur la page Q5.

Hans Küng. Après avoir fait des études en théologie à Rome à l’Université grégorienne, il est ordonné prêtre en 1954. Il continue ses études dans diverses universités européennes, dont la Sorbonne à Paris où il soutient une thèse de doctorat intitulée La justification. La doctrine de Karl Barth  est une réflexion catholique. En 1960, Hans Küng est nommé professeur de théologie à l’université Eberhard Karl de Tübingen, en République fédérale d’Allemagne. Il y a pour collègue Joseph Ratzinger (futur Benoît XVI), avec qui il participe au concile Vatican II comme théologien expert (Wikipédia). Cité sur les pages Q5 et Q6.

Maurice Lagueux fait ses études classiques à Montréal, d’abord au Séminaire Marie-Médiatrice, puis au Collège Sainte-Croix, où il obtient en 1961 un baccalauréat ès Artis (B.A.). Il complète en 1965 un doctorat de 3e cycle en philosophie de l’Université de Paris sous la direction de Paul Ricœur, intitulé « Merleau-Ponty et la tâche du philosophe », puis en 1970 il obtient une maîtrise en science économique de l’Université McGill (Wikipédia). Cité sur la page Q7 et dans la Réplique 2.

François Laplanchené en 1928 à Saumur et mort le 12 avril 2009 à Angers, est un historien français, spécialiste de la pensée religieuse en France. Diplômé […] en sciences religieuses et docteur es lettres, directeur de recherche au CNRS, François Laplanche a tout particulièrement travaillé sur le protestantisme […] et sur l’évolution de la lecture de la Bible par les catholiques au fil de l’histoire (Wikipédia). Cité sur la page Q1.

Frédéric Lenoir, philosophe, sociologue et historien des religions. Docteur et chercheur associé de l’école des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Cofondateur avec Martine Roussel-Adam de la Fondation SEVE, Savoir Être et Vivre Ensemble (sous l’égide de la Fondation de France), dont la mission principale est de former des animateurs et des formateurs d’ateliers de philosophie et de méditation dans les écoles. Ecrivain. Auteur d’une quarantaine d’ouvrages (essais, romans, contes, encyclopédies), traduits dans une vingtaine de langues  (https://www.fredericlenoir.com/bio-courte/). Cité sur les pages Q2 et Q5.

Daniel C. Maguire est professeur d’éthique à l’Université Marquette, une institution catholique jésuite et président de la Religious Consultation on Population, Reproductive Health and Ethics. Le docteur Maguire est détenteur d’un diplôme en Théologie Sacrée de l’université pontificale Grégorienne à Rome, une des principales universités catholiques dans le monde. Il est l’auteur de Sacred Choices : The Right to Contraception and Abortion in Ten World Religions, Fortress Press, 2001 (http://www.religiousconsultation.org/About_the_author_of_SacredChoices.htm). Cité sur les pages Q3Q5Q9 et Q10.

Odette Mainville, professeur émérite de la Faculté de théologie et de science des religions de l’Université de Montréal est spécialiste de Paul, des évangiles synoptiques et des Actes des Apôtres. Sa carrière a été animée par la volonté de maintenir un arrimage entre recherche scientifique et intervention populaire (Jésus est-il ressuscité ?, 2011, Fides, quatrième de couverture). Citée sur la page Q6.

Vito Mancuso, est un théologien et enseignant italien. De 2013 à 2014, il a été professeur d'Histoire des doctrines théologiques à l’Université de Padoue. Il a été professeur de théologie à la Faculté de Philosophie de l’Université Vita-Salute San Raffaele de Milan de 2004 à 2011. À partir de 2009, il collabore avec le journal La Republica. Né le 9 décembre 1962 à Carate Brianza de parents siciliens, il est docteur en théologie systématique (Wikipédia). Cité sur les pages Q8 et Q9.

Simon Claude Mimouni est un historien français  (né à Bône, en Algérie, le 26 avril 1949) spécialisé dans le domaine de l’histoire des religions, notamment du christianisme et du judaïsme dans l’Antiquité. Ancien élève de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem (1987-1988), ancien chercheur du Fonds national de la recherche suisse (1989-1991), il est directeur d’études sur la chaire « Origines du christianisme » à la section des sciences religieuses de l’École pratique des hautes études depuis 1995 (Wikipédia). Cité sur la page Q6.

Joseph Moingt est né à Salbris en 1915. Il entre très jeune chez les Jésuites et y étudie la philosophie et la théologie. Il complète son cursus d’études à l’École pratique des hautes études et soutient sa thèse de théologie à l’Institut catholique. Sa carrière d’enseignant le mène successivement à la faculté de théologie jésuite de Lyon, à l’institut catholique de Paris et aux facultés de philosophie et de théologie jésuites de Paris. Il a naturellement écrit de nombreux ouvrages. Le dernier, Croire quand même rappelle celui de Stéphane Hessel, Indignez-vous : un vieil homme au soir de sa vie expose ses convictions avec forces et exhorte ses lecteurs de continuer à croire en l’Église. Depuis la parution du livre, le Père Moingt donne conférence sur conférence dans toute la France, dans une totale liberté de parole (https://www.laprocure.com/biographies/Moingt-Joseph/0-1283785.html). Cité sur les pages Q1Q5Q6Q7Q8Q9 et Q10.

Denis Moreau, ancien élève de l’École normale supérieure de Paris   (1987) et membre de l’Institut universitaire de France, il a enseigné à l’Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne, puis à l’université de Nantes où il est actuellement professeur d’histoire de la philosophie moderne et de philosophie de la religion. […] Ses travaux portent sur deux champs principaux : d’une part l’histoire de la philosophie du XVIIe siècle, et notamment Descartes et le cartésianisme, d’autre part la philosophie de la religion et notamment du christianisme . Il entend s’inscrire dans la tradition du « rationalisme chrétien… » (Wikipédia). Cité sur les pages Q4Q5Q6Q7Q8 et Q9.

Brian Mountford est membre de St Hilda’s College, Oxford, écrivain et conférencier indépendant. Jusqu’en 2016, il était le pasteur de l’église universitaire d’Oxford. Il a été nommé MBE pour des services à l’histoire ecclésiastique en 2016. En 2017, Brian est devenu Éditeur général pour la collection Christian Alternative de John Hunt Publishing (http://www.christian-alternative.com/authors/brian-mountford). Cité sur les pages Q3Q5Q8 et Q10

Jacques Musset est un spécialiste de la Bible. [Il] a été successivement aumônier de lycée, animateur de groupes bibliques et formateur à l’accompagnement des malades en milieu hospitalier. Ancien prêtre, marié, il a écrit plusieurs livres sur son itinéraire spirituel. Il anime des sessions de l’Association culturelle des amis de Marcel Légaut (https://www.babelio.com/auteur/Jacques-Musset/49092). Cité sur les pages Q1 et Q4.

André Myre, bibliste, a enseigné à la Faculté de théologie de l’Université de Montréal de 1970 à 1997. Chez Novalis, il a publié La source des paroles de Jésus (2011), Crois-tu ça ? Un commentaire contemporain de l’évangile de Jean (2013), Venez-voir. Jésus de Nazareth (2015) et Prier autrementÀ l’écoute des évangiles (2017) (avec l’approbation de l’auteur). Cité sur les pages Q4Q5Q7 et Q8.

Raymon Panikkar, né le 2 novembre 1918 à Barcelone d’une mère catalane et catholique et d’un père hindou et mort le 26 août 2010 à Tavertet, près de Barcelone, est un écrivain catalan, docteur en philosophie, en chimie et en théologie et reconnu comme un spécialiste du bouddhisme […] Auteur de plus 80 ouvrages et 900 articles sur la philosophie des sciences et les religions comparées, notamment El concepto de la Naturaleza (Le concept de la Nature), La trinidad y las religiones del mundo (La trinité et les religions du monde) et El dialogo interreligioso (Le dialogue interreligieux), Raimon Panikkar est titulaire, entre autres, du prix national de littérature et du prix international d’essai Antonio Machado (Wikipédia). Cité sur la page Q10.

Roger Pouivet est un philosophe français né le 5 mai 1958. Il est actuellement professeur dans le département de philosophie de l’Université de Lorraine et membre sénior de l’Institut Universitaire de France. Il est l’ancien directeur du Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie-Archives Henri Poincaré, dont il est toujours membre. Ses travaux se situent dans les domaines de la philosophie de l’art et de l’esthétique, de l’épistémologie des croyances (notamment des croyances religieuses), de la philosophie de la religion, de la métaphysique et de la philosophie polonaise (Wikipédia). Cité sur la page Q3.

Joseph Aloisius Ratzinger est un prélat et théologien catholique allemand. En qualité d’évêque de Rome, il est le 265e souverain pontife de l’Église catholique romaine, du 19 avril 2005 au 28 février 2013, sous le nom de Benoît XVI. Théologien reconnu, le cardinal Ratzinger est nommé par le pape Jean-Paul II, en 1981, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi et président de la Commission biblique pontificale ainsi que de la Commission théologique internationale (Wikipédia). Cité sur les pages Q2Q5Q6 et Q7.

Paul Ricœur est un philosophe français. Il développe la phénoménologie et l’herméneutique, en dialogue constant avec les sciences humaines et sociales. Il s’intéresse aussi à l’existentialisme chrétien et à la théologie protestante. Son œuvre est axée autour des concepts de sens, de subjectivité, et de fonction heuristique de la fiction, notamment dans la littérature et l’histoire (Wikipédia). Cité sur la page Q9.

Christoph Schönborn, né en 1945, dominicain, archevêque de Vienne et primat d’Autriche, a été professeur de théologie dogmatique à l’Université de Fribourg (Suisse) et membre de la Commission théologique internationale (Hasard ou plan de Dieu, 2007, Cerf, quatrième de couverture). Cité sur les pages Q3 et Q10.

John Shelby Spong (né le 16 juin 1931 à Charlotte, Caroline du Nord) est l’ancien évêque anglican du diocèse de Newark. C’est un chrétien libéral, théologien, universitaire, critique religieux et écrivain. Il défend généralement les thèses libérales, comme l’égalité raciale (idée défendue aussi par les chrétiens les plus conservateurs). Il appelle aussi à repenser fondamentalement la foi chrétienne, en abandonnant le théisme et la vie après la mort en tant que punition des comportements humains (Wikipédia). Cité sur les pages Q1Q2Q3Q4Q5Q6Q7Q8Q9 et Q10.

Michel Souchon, jésuite, est docteur en sociologie. Responsable d’études dans les services de recherche de la télévision française à l’ORTF et à l’INA, de 1970 à 1985, il a été de 1985 à 1995 directeur des études de TF1, puis d’Antenne 2 et enfin de la Présidence de France Télévision. Depuis 1995, il est rédacteur à la revue Croire aujourd’hui. Il a écrit de nombreux articles et plusieurs livres(https://www.cairn.info/revue-le-temps-des-medias-2004-2-p-195.htm). Cité sur la page Q8.