Interlocuteurs

Présentation des interlocuteurs

Pour s’inscrire comme interlocuteur dans ces dialogues, il suffit de faire parvenir aux éditeurs un paragraphe de présentation personnelle en cliquant sur l’onglet « Contact » :

Jacques Dufresne. De Marc-Aurèle, l’idée de me présenter par mes maîtres et le respect de la religion de mes pères; de ma mère, la résignation au possible et à l’impossible et la découverte de saint François; de mon second professeur de philosophie, Yvon Desrosiers, le doute et la preuve ontologique; de Simone Weil, la possibilité d’une expérience de Dieu, la preuve par la beautédu monde, la réconciliation de la science et de la religion, le Dieu pur; de Gustave Thibon, l’ignorance étoilée, l’incarnation, la réconciliation de la vie et de l’esprit, la poésie, le Dieu pauvre; de Nietzsche, « que votre amour soit de la pitié pour des dieux souffrants et voilés! »; de Ivan Illich, le culte de l’amitié; de René Dubos, la nature a besoin des hommes, le génie écologique des moines; de Ludwig Klages, le recul du vivant devant le mécanique, la méfiance à l’endroit de l’ascétisme; de Jean-Paul Desbiens, la liberté, l’esprit buissonnant aussi appelé pensée complexe.

Je suis, Jean Robert Marcoux, retraité de la fonction publique fédérale. J'ai été ordonné prêtre en 1964 et j'ai quitté le clergé en 1968. Par mon travail, j'ai été en contact avec plusieurs communautés culturelles et j'ai fait l'apprentissage des diversités. Je crois que la Nature a beaucoup à nous révéler. Je suis agnostique et je crois au dialogue et à l'Humanité. Je m'intéresse aux philosophes et à la Philosophie.

Jean Laberge : Professeur de philosophie au collège du Vieux Montréal, je suis toujours resté catholique malgré mon environnement athée et agnostique. Je salue le projet de dialogue des auteurs de l’Hypothèse Dieu. En tant que philosophe, je souhaite défendre la foi en Dieu, en Jésus-Christ particulier. Actuellement, je suis à l’écriture d’un essai qui se veut une réponse aux auteurs de l’Hypothèse Dieu où je plaide à la fois pour la transcendance... et l’immanence!