Liste des répliques

Lorsque des croyants se prononcent sur l’évolution de leur religion, ils sont souvent nostalgiques. Ils disent s’inspirer de « la foi de nos pères ». Ils prêtent « au bon vieux temps » une vertu que nous aurions perdue. Est-ce que les faits justifient cette nostalgie?

Peut-on espérer établir la vérité d’un énoncé qui échappe à toute vérification empirique? Certains philosophes se sont découragés en optant pour le relativisme. Jocelyn Giroux en fait une critique en marge du chapitre « Introduction ». D’autres philosophes sont optimistes et se donnent un vocabulaire qui indiquerait la voie à suivre : intuition, saisie immédiate, expérience immédiate, connaissance intuitive, connaissance immédiate. Le philosophe Jacques Dufresne voit dans celle-ci une forme supérieure d’accès à la vérité.

Dans sa « Réplique à L’hypothèse Dieu », Jacques Dufresne s’interroge sur notre position humaniste. Il craint qu’elle appauvrisse notre conception de la moralité qui serait en rupture avec la pensée grecque.

Dans le dialogue qui s’engage entre croyants et non-croyants, nous avons une base commune : nous sommes convaincus qu’une quête de vérité est possible. On ne s’entend pas sur les méthodes, on discute des critères, mais le relativisme est exclu de part et d’autre. Bien que la question devienne alors marginale dans notre dialogue, on ne peut ignorer que le postmodernisme se nourrit de l’idée qu’il n’y a pas de vérité. L’adaptation d’une conférence destinée à des juristes servira de réplique à ceux qui seraient tentés de remettre en question la notion même de vérité. Le débat qui oppose une vision immanente et une vision transcendante n’a de sens que si on accepte la possibilité, non pas de posséder, mais de s’approcher de la vérité pour les questions que nous débattons.

Le récent voyage du pape François aux États-Unis, dont j’ai suivi toutes les étapes, m’a intéressé au plus haut point, notamment parce qu’il révélait un présent catholique américain qui ressemblait étonnamment à un certain passé catholique du Québec. Et par là-même, il jetait une lumière essentielle sur le projet Hypothèse Dieu dans lequel je venais de m’engager.

Extrait de "La réplique de Jacques Dufresne aux auteurs de L'hypothèse Dieu"