Gaia ou la vision artistique du monde

Gaia ou la vision artistique du monde

Jacques Dufresne

[Cliquer sur le titre pour avoir accès à l’article sur le site de L’Encyclopédie de l’Agora.]

En 2012, Jacques Dufresne, le créateur et l’éditeur de l’Encyclopédie de L’Agora, a proposé une « vision du monde qui réhabilite la connaissance subjective ». 

Après avoir souligné la signification de cette notion, l’auteur nous propose un « détour par l’histoire des visions du monde » avant d’en proposer une inspirée d’une hypothèse émise par un savant anglais, James Lovelock, selon laquelle « l’ensemble terre-atmosphère n’était pas seulement le support de la vie, qu’il était lui-même vivant », cet ensemble qu’il nomma Gaia. Il considère « la théorie Gaia comme un héritage du romantisme allemand tel que Goethe l’a marqué ». 

La table est mise pour présenter sa « conception artistique du monde », une vision qui invite à considérer avec Simone Weil « la preuve de l’existence de Dieu par la beauté du monde ».